Lorem ipsum dolor amet, consect adipiscing elit, diam nonummy.

Follow Us

Search

Améliorer le référencement naturel de sa boutique Shopify

Il est de plus en plus courant de voir des sites e-commerce sortir de ventre de Shopify. A vrai dire c’est pas une surprise quand on connait un peu l’amour que porte les gens en général aux CMS classiques de type WordPress, Prestashop etc… 

Attention je ne dis pas que ce sont des CMS rebutants loin de là, mais je pense qu’il y a encore une connotation TECH qui leur colle aux basques, ce qui n’est pas loin d’être la vérité mais après… pour avoir un site fiable il faut savoir aussi mettre un peu la main à la patte. 

Tout ça pour dire que Shopify sort sa tête hors du terrier mais ne convainc pas encore en matière de référencement. Je vous ai donc préparé une petite check list des choses à faire pour que votre boutique shopify gagne en visibilité grâce au SEO. 

Temps de lecture : 5 minutes

Créer une arborescence de site

Une bonne structure de site permet aux internautes de naviguer plus facilement entre vos pages et de surcroît découvrir d’avantage de vos contenus. L’arborescence favorise aussi la lecture et la compréhension de vos contenus des bots (les robots d’analyses des moteurs de recherche). Réfléchie en amont, élaborer une structure de site qui suit une logique de recherche peut vous aider à mieux vous positionner.

Comment créer une bonne structure de site ?

 

Tout est question de hiérarchie, l’idée est de voir cela comme un entonnoir où le haut du récipient serait votre page d’accueil et le conduit (je sais pas trop comment on appelle ça… ah je viens de regarder on appelle ça un tube) vos pages produits. Entre l’entrée et la sortie il va forcément y avoir des intermédiaires qui vont être définis par vos catégories et sous-catégories voire sous-sous-catégories. 

QU’EN EST-IL DES SOUS-CATÉGORIES?

 

Shopify ne fait pas de distinction entre les catégories et les sous-catégories. Si vous souhaitez créer une page de sous-catégorie, vous devrez créer des pages de «collection» et les imbriquer dans une hiérarchie dans le menu

Prenons un exemple, si vous ouvrez une boutique shopify dans la thématique bijoux on peut s’imaginer une arborescence classique de type 

exemple-arborescence-de-site

Faire une recherche de mots-clés

La structure de votre site est terminée. Il est maintenant temps de rechercher et de mapper des mots clés pour vos pages catégories et produits.

 

A mon sens, le meilleur moyen de savoir si une expression est en corrélation avec ce que l’on possède sur son site, c’est de regarder les résultats que nous sort Google. Je vous invite donc à taper les expressions et mots-clés qui vous paraissent logiques d’apparaître et d’analyser ce que les pages de résultats de recherche vous renvoie. 

 

C’est long certes, fastidieux certes, mais vous en tirerez bien plus de bénéfices qu’en utilisant n’importe quel outil. 

 

Pour aller plus loin dans votre recherche de l’expression et du mot-clé idéal, vous pouvez aussi utiliser Google Trend. Cela vous donnera une idée claire de la tendance de recherche des termes sur lesquels vous envisagez de ranker. 

 

Après si vous avez vraiment envie d’utiliser des outils, notamment gratuit, le seul conseil que je peux vous donner c’est de prendre du recul quant aux données qu’on vous sert. Prenez ça comme des statistiques génériques et pas comme la réalité. La réalité elle et restera toujours dans ce que la SERP vous donne.

 

Analysez donc les balises Title, meta description de vos concurrents, leur balisage Hn, les contenus qui rankent pour vous ensuite reprendre ce qui vous semble le plus juste. 

Rédiger des balises pertinentes

On rentre un peu plus dans le coeur du sujet, à savoir l’optimisation on-site. Vous avez votre arborescence, votre liste de mots-clés et expressions, il va falloir maintenant les utiliser dans ce qui, pour moi, est le plus important pour le SEO d’un site. 

 

Je vais m’avancer certainement en disant que les balises Title et H1 comptent pour 70% du poids de pertinence d’une page. Mal les rédiger c’est se mettre une belle balle dans le pied.

 

On s’attarde sur quoi alors pour leur optimisation ? 

  • Une title et une h1 uniques par page
  • Une balise title d’au moins 50-55 caractères
  • Le mot-clé ou l’expression doit être au début de la balise title
  • Le H1 doit reprendre une variante de l’expression ou du mot-clé utilisé dans la title
  • Pas de duplication entre la title et le H1 (on voit trop souvent ça)

 

Une fois que vous avez rédigé vos balises, vous allez pouvoir passer du temps à vous amuser… enfin ce que j’appelle de l’amusement c’est de la rédaction, et pas n’importe laquelle. 

Rédiger des contenus pour vos pages importantes

 

Lorsque vous créez des pages de produits ou de collections, Shopify vous donne la possibilité d’écrire une description, ce que j’appelle des introductions domaines. 

 

Ces contenus en haut de page sont très importants, il ne faut surtout pas les négliger.  

 

Les moteurs de recherche les utilisent pour mieux comprendre les sujets que traitent vos pages. Une meilleur compréhension amène potentiellement une meilleur positionnement, encore faut-il jouer avec les bons mots.

 

Une bonne description du produit peut également inciter un visiteur à acheter – si on mêle expérience utilisateur au contenu. Cela s’applique même si vous vendez un produit tiers, car vous pouvez toujours créer des descriptions uniques qui correspondent à votre marque.

 

Malheureusement, la plupart des sites e-commerce sur shopify ou autres n’accordent pas suffisamment d’attention à cet aspect ou copient simplement les descriptions de produits à partir des sites des fabricants.

 

Plus il y aura de contenu sur vos pages catégories et produits plus vous pourrez facilement les mailler et en tirer quelque chose au niveau positionnement. 

 

j’ai tendance à conseiller de rédiger au moins 500 mots sur une page, mais ça peut être bien plus. Après tout quand on aime on ne compte pas.

Vérifier la vitesse de chargement de votre site

 

Google a annoncé que la vitesse des pages est un facteur de classement en 2010. Vous devez donc vous efforcer de garder votre site relativement rapide.

 

Vous pouvez vérifier la vitesse de votre boutique à l’aide d’outils tels que PageSpeed Insights de Google ou GTMetrix.

 

Cependant, puisque vous utilisez les serveurs de Shopify, vos options pour améliorer la vitesse des pages sont quelque peu limitées. Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez rien faire du tout.

 

Voici quelques éléments à considérer:

 

  • choisissez un thème simple
  • compressez vos images (en utilisant Crush.pics par exemple)
  • installez uniquement les app utiles

 

D’ailleurs en parlant d’images…

Optimiser les balises Alt

 

On a tendance à l’oublier mais les images aussi sont référençables et peuvent ainsi générer du trafic sur votre boutique shopify. 

 

Mais pour générer du trafic sur votre site par l’intémédiaire de Google image il faut travailler un peu les siennes, d’images. On se concentre donc sur l’optimisation de la balise Alt ou texte alternatif. 

 

Qu’est-ce que le texte alternatif ?

 

Le texte alternatif décrit une image. Cela aide Google à comprendre de quoi parle l’image.

 

Concentrez-vous sur la création d’un contenu utile et riche en informations qui utilise les mots clés de manière appropriée et dans le contexte du contenu de la page. Évitez de remplir les attributs alt avec des mots-clés (bourrage de mots-clés) car cela entraîne une expérience utilisateur négative et peut faire de votre site un spam.

Eviter le contenu dupliqué interne

 

Shopify permet d’indexer deux versions de votre domaine: votre domaine personnalisé et la version myshopify de votre domaine.

 

Pour schématiser on se retrouve avec l’indexation de : 

  • monsite.com
  • myshopify monsite

 

Cette doublette de site a pour conséquence la duplication de tous les contenus du domaine. 

 

En toute logique lorsque vous ajoutez votre domaine personnalisé à Shopify, ils doivent automatiquement rediriger le trafic vers votre domaine principal. Si vous n’êtes pas sûr que la redirection vers le domaine principal soit exécuté il y a une petite vérification à faire, rapide. 

 

Allez dans  Online Store > Domains. Si le message affiche “le trafic provenant de tous vos domaines redirigent vers le domaine principal” (ou quelque chose du genre je ne sais plus exactement). alors soyez rassuré.

 

Si le message « Le trafic provenant de vos domaines n’est pas redirigé vers ce domaine principal » s’affiche, cliquez sur « Activer la redirection ».

J’ai volontairement laissé de côté deux aspects SEO importants : le maillage interne et les backlinks. j’estime qu’ils nécessitent des articles uniques pour chacun d’eux tellement il y a dire. 

 

Si vous réussissez déjà à vous conditionner et travailler correctement sur les quelques idées d’optimisations que je vous ai apporté sur cet article, vous aurez déjà fait un pas supplémentaire non négligeable. 

Leave a Comment